CCSA






Communauté chrétienne St-Albert le Grand





Imprimer

Voir le déroulement du 15e Dimanche du Temps Ordinaire 2017 (Année A)

15e Dimanche du Temps Ordinaire

12 juillet 2020

« Celui qui a des oreilles, qu'il entende »

Guy Lapointe

Matthieu 13, 1-9.18-23

Tout le jeu des paraboles est d’ouvrir la route et de tracer un chemin. Jésus a beaucoup parlé en paraboles comme pour éveiller, pour mettre les auditeurs et auditrices en route, pour les « faire lever » tout comme le levain dans la pâte, à même Guyl’épaisseur de leur vie. C`est tout le contraire d’une parole pleine. La parole d’Évangile est une parole qui ouvre, une parole d’un souvenir qui ne s’éteint jamais. Toute la vie de Jésus nous invite à prendre la route, à sa suite. Les paraboles sont proposées comme un cheminement à vivre en suivant les traces de Jésus.
L’écoute de la Parole suppose que l’on soit capable, à chaque fois, d’entendre ce qu’on a déjà entendu. La parabole implique que les auditeurs et auditrices se tiennent dans une disponibilité entière. Toute parabole vise à nous faire retrouver la force des origines, un lieu de jaillissement de la nouveauté du monde. Jésus a profondément saisi cette réalité, lui qui parlait en paraboles et il voulait susciter chez ses « entendeurs », une nouveauté de vie.         
« Celui qui a des oreilles qu’il entende ». Voilà le souhait de Jésus et la pertinence de l‘Évangile. Ouvrir la Parole par cet espace et attendre ainsi la venue de Dieu.  
Entrer dans le jeu des paraboles, c’est reprendre le récit de sa propre vie ; c’est attendre ainsi la venue de Dieu. L’Évangile nous invite à prendre nous-mêmes la Parole. C’est à ce niveau que l’Évangile est une ouverture de la Parole au cœur de nos vies.  
La question devient : Comment les paraboles nous aident-elles à mieux saisir le sens de notre vie à même le souvenir de la vie de Jésus ?